Citations [extraits]

**Spoilers**

(pour ceux qui n'ont pas lu les livres)

 

**Fascination**

de Bella à Edward du point de vu de Bella :

" -Tu as osé me quitter? l'accusai-je en effleurant le col de sa chemise propre.

-Je ne pouvais décemment pas garder les vêtements d'hier! Qu'auraient pensé les voisins?

Je me mi à bouder.

-Tu étais profondement endormie. Je n'ai rien loupé. Tu avais déja parlé, ajouta-t-il avec malice.

-Qu'ai-je dis? grognai-je.

-Que tu m'aimais.

Ses yeux dorés étaient très doux.

-Ce n'est pas un scoop.

-C'était plaisant à entendre quand même.

J'enfouis mon visage dans son épaule.

-Je t'aime, chuchotai-je.

-Tu es ma vie, désormais, répondit-il tout simplement."

 

**Tentation**

de Bella à Jacob du point de vu de Bella :

" -[....] Et votre rapidité à cicatriser, c'est pareil?

-Oui,. Tu veux voir? C'est supercool.

[...]Quand il se redessa, il tenait un canif.

""Non! hurlai-je en comprenant ses intentions. Ca ne m'intéresse pas. Range-moi ça tout de suite!"

 

**Hésitation**

De Bella à Jacob du point de vu de Bella :

" -Embrasse-moi, Jacob!

Sous la surprise, il écarquilla les yeux. Très vite,l'étonnement le céda à la suspicion.

-Tu n'es pas sérieuse?

-Embrasse-moi, Jacob. Embrasse-moi et reviens-moi.

[...] Je lui rendis son baiser avec une ardeur pour moi nouvelle

je n'avais pas besoin de me montrer prudente avec Jacob;

quand à lui, il ne songeait même pas à me ménager."

-------------

De Bella à Edward du point de vu de Bella :

"Me jetant contre lui, j'écrasais ma bouche sur ses lèvres de glaces.

- Attention, mon amour, murmura t-il.

- Non! grognai-je.

- Tu n'as rien à me prouver, objecta-t-il en m'écartant doucement.

-Je ne cherche pas à prouver quoit que ce soit.

Tu as affirmé m'offrir toute partie de toi que je désirais.

Je eux celle-ci. Je veux tout."

 

**Révélation**

De Edward à Bella du point de vu de Bella :

" -Regarde toi Bella. Ensuite, ose me dire que je ne suis pas un monstre.

Blessée, choquée, j'obéis sans réfléchir.

[...] -Pourquoi suis-je couverte de plumes? m'exclamais-je

- J'ai mordu un oreiller, soupira-t-il, impatient. Ou deux. Mais je ne parle pas de cela.

-Tu... as mordu un oreiller? Pourquoi donc?"

 -------------

Dans le 4ème et dernier tome -En pleurs-  J'adore quand Jacob et Rosalie se

"chamaille" parce que j'adore les blagues de JacobSourire XD.

*

De Jacob à Rosalie du point de vu de Jacob :

"[...] Lui obéissiant, je regagnai la porte en comptant les secondes.

-Un Mississippi... deux Mississippi...

-Et l'inondation, espèce de cabot? marmonna Rosalie.

-Tu sais comment on noie une blonde, Rosalie? lançai-je sans me retourner. En collant un miroir au fond d'une piscine.

Au moment où je fermais la porte derrière moi, Edward étouffa un rire. [...]

-On me l'a déja faite! cria Blondie."

*

" - Et si tu allais chercher quelque chose dans la cuisine pour Jacob, Rosalie? suggéra Alice.

Elle était assise derrière le canapé, invisible. Incrédule, Blondie regarda l'endroit d'où était montée la voix.

-Merci, Alice, dis-je, mais je ne tiens pas à manger un truc dans lequel Rosalie aura craché. Mon organisme ne supporterait pas bien le venin, je pense.

-Jamais Rosalie ne mettrait Esmé dans l'embarras en s'abaissant à pareil manque d'hospitalité.

-Bien sûr que non! sursura l'intéressée sur un ton qui renforça mes soupçons.

Elle se leva et fila. Edward soupira.

-Tu m'avertirais si elle tentait de m'empoisonner, hein?

-Oui, promit-il.

J'ignore pourquoi, mais je le crus.

De la cuisine nous parvinrent des bruits brutaux et,assez étrangement,la plainte du métal protestant contre ce qu'on lui faisait subir.

Edward poussa un nouveau soupir, accompagné d'un faible sourir cependant.

Rsalie revint avant que j'aie eu le temps de m'interroger.

Un rictus aux lèvres, elle posa un plat argenté par terre, près de moi.

-Régale-toi, clébard!

Le plat, qui servait à mélanger des ingrédients, avait été replié sur lui-même en divers endroits de façon à ressembler à la gamelle d'un chien.

Je fus impressionné par le talent artistique de Rosalie.

Et l'attention qu'elle avaitportée aux détails.

Le nom Fido avait été gravé sur le côté.

Jolie écriture.

La nourriture avait l'air appétissante - un steak et une grosse patate au four avec tout l'assaisonnement nécessaire.

-Merci, Blondie.

Elle renifla.

-Hé! Tu sais comment on appelle une blonde dotée d'un cerveau? Un golden retriver.

-Celle-là aussi, je la connaissais, riposta-t-elle sans plus sourire.

-Tinquiète! Je vais en chercher d'autres.

Sur ce, je m'attaquai à mon repas.

Avec une grimace, elle leva les yeux au ciel, avant de s'installer dans un fauteuil et de se mettre à zapper sur la vaste télévision, 

si vite qu'il était imossible qu'elle cherche vraiment une chaîne à regarder.

La nourriture était bonne, en dépit de la puanteur ambiante.

A laquelle je m'abituais, d'ailleurs.

Pfff! ça non plus, je ne m'y était pas préparé.

Ma gamelle vide, j'envisageai de la lécher, rien que pour donner à Rosalie une raison de se plaindre."

------------

Du point de vu de Jacob.

"Il y eu une minute de silence. Je sentis qu'une paire d'yeux fixait mon dos.

Inutil de chercher bien lion qui me toisait ainsi.

J'avais eu l'intention de partir pour dormir, mais je n'avais pas envie de laisser passer mes chances d'embêter Rosalie.

Je gagnai donc le fauteuil voisin du sien et m'affalai dessus, de façon à ce que ma tête soit penchée vers Bella

et mes pieds tout preès du nez de Blondie.

-Que quelqu'un sorte le chien! marmonna-t-elle.

( a suivre)

 

Bonne visite!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site